EXTRAIT & BONUS VIDÉO

1944. Dans le maquis du Vercors

Mystères d'archives - Saison IV
Pourquoi le maquis du Vercors est-il devenu un symbole de la résistance française ?
MYSTERES D'ARCHIVES - 4EME SERIE (5)  1944. Dans le maquis du Vercors
1944. Dans le maquis du Vercors - Extrait 1944. Dans le maquis du Vercors - Extrait 1944. Dans le maquis du Vercors - Extrait

1944. Dans le maquis du Vercors - Extrait

En juin 1944, alors que la France est encore occupée, Felix Forestier, cameraman professionnel, est discrètement envoyé depuis Paris pour filmer la résistance dans le maquis du Vercors. Il arrive sur place quelques jours après que les forces alliées commencent à débarquer en Normandie. Sur le plateau du Vercors souffle un vent de liberté. Le 3 juillet, civils et combattants vont défier l’ennemi en s’autoproclamant « République Française ».
Quarante-trois jours plus tard, leur République tombe sous le feu ennemi et des centaines de combattants et de villageois sont massacrés.
Le cameraman se réfugie dans la forêt avec des maquisards pour échapper au massacre. Il a enterré l’essentiel des films qu’il a déjà pris et continue de témoigner avec sa caméra.
Ses images de la résistance dans le maquis du Vercors, uniques dans leur genre ont, plus tard, été égarées, puis oubliées. Elles n’ont été retrouvées qu’en 2013.

 

Bonus - Le 4 juillet 1944 en Normandie

« Les images qui composent ce bonus ont été tournées en Normandie le 4 juillet 1944 par une équipe de reporters des armées américaines (Signal Corps). Ces images sont aujourd’hui archivées aux États-Unis, aux National Archives II (College Park, Maryland).
En revanche, la plupart des images utilisées dans le montage du film « 1944. Dans le Maquis du Vercors » sont archivées à l’Institut national de l’audiovisuel (Ina). Elles ont été tournées en juin et juillet 1944 pour le compte du Comité de libération du cinéma français par Felix Forestier, George Coutable et Albert Weil avec de petites cameras à ressort, les Eyemo (une camera professionnelle qui avait le grand avantage de ne pas nécessiter d’alimentation électrique). Il semble bien que ce soit aussi avec une Eyemo que les images du bonus furent tournées. » Serge Viallet


======

Mystères d'archives – Saison IV
Une collection documentaire dirigée par Serge Viallet
Réalisateurs : Serge Viallet, Julien Gaurichon et Pierre Catalan
Coproduction : ARTE France, Ina