le rite

le rite : le 11 novembre

Karambolage 131 - 11 novembre 2007
Savez-vous ce que l’on fête depuis ce matin en Allemagne ? Non pas une commémoration mais une vraie fête. Vous ne voyez pas ? Eh bien ce soir, Nikola Obermann va combler cette lacune.
Karambolage 449 - le 11 novembre
le rite : le 11 novembre le rite : le 11 novembre le rite : le 11 novembre

Aujourd’hui, c’est le 11 novembre. Bien sûr, les Français pensent à la commémoration de l’armistice qui a mis fin le 11 novembre 1918 à la Première Guerre mondiale. Karambolage vous a présenté l’année dernière le rituel de ce jour férié en France, le dépôt de la gerbe sur la tombe du soldat inconnu, etc, etc. Bon, cette année, nous allons passer le 11 novembre en Allemagne. Comme on a perdu la guerre, ça n’est pas l’armistice qu’on fête, vous pensez bien. Non, vous n’allez pas le croire, ce à quoi nous pensons en Allemagne, le 11 novembre, c’est au carnaval !

11_11-1_taille_reduite.jpg

Le carnaval allemand débute officiellement le 11. 11. à 11 heures 11 ! Certes, le carnaval, ça se fête en février mais il faut le préparer, ce carnaval, et ce n’est pas une mince affaire. Les préparatifs commencent le 11.11. par la proclamation de ce qu’on appelle le « Narrenreich », le royaume des fous. Souvent, un couple princier règne sur ce royaume qui dispose d’une constitution de 11 lois et d’un « Elferrat », un conseil des onze qui préside les fameuses séances qui commencent onze minutes après l’heure pleine. Majorettes, fanfares, défilés, médailles, uniformes, rien ne manque à cette monarchie parlementaire pleine de paillettes, de bière, et pleine de onze, vous l’aurez remarqué !

11_11-3_taille_reduite.jpg

Pourquoi tous ces onze ? Parce que chez nous, le nombre 11 est considéré comme le nombre fou, voilà. Certains avancent que le nombre 11, coincé qu’il est entre le 10 des dix commandements et le 12 des douze apôtres, serait un nombre transgressif, le nombre du vice. Mais c’est aussi un « Schnapszahl », littéralement un « nombre d’eau de vie », comme les Allemands appellent les nombres composés de deux chiffres identiques : le 22, le 33, le 44, etc. Normal, puisqu’on voit double quand on a trop bu.

11_11-6_taille_reduite.jpg

Mais il existe une explication autrement intéressante à l’omniprésence du nombre 11, écoutez bien : de 1792 à 1815, les Français occupent de grandes parties de l’Allemagne. Bon, ça c’est un vaste sujet sur lequel il faudra que Karambolage revienne. En tout cas, sachez que les Français interdisent le carnaval, jugé trop anarchique et dangereux pour l’ordre. En 1823, le carnaval renaît de ses cendres. Certes, il y a toujours des défilés dans la rue, mais une partie du carnaval se passe dorénavant dans des salles des fêtes, lors de « Narrensitzungen »,  séances des fous, en présence d’un parterre de citoyens déguisés et ivres. À l’époque, la bourgeoisie rhénane regrette les droits civiques que l’occupant français, porteur des idées de la Révolution française, lui avait donnés.

11_11-7_taille_reduite.jpg

C’est pourquoi le conseil des onze, qui préside les séances, s’inspire directement des tribunaux révolutionnaires des Jacobins. Le président accorde la parole aux orateurs qui critiquent ou parodient les politiciens avec plus ou moins d’humour. Quasiment tout le monde porte des « Kappen », des sublimes bonnets à trois pointes qui seraient inspirés du bonnet des Jacobins. Les costumes des gardes rappellent et persiflent ceux des soldats de l’occupation française et le bleu, blanc, rouge est omniprésent.

11_11-8_taille_reduite.jpg

Mais dans ce contexte, que signifierait alors le nombre onze ? Écoutez bien : « Onze » se dit « elf » en allemand. E, L, F. Vous y êtes ? Non ? E, L, F. Vous donnez votre langue au chat ? Bon, regardez : Egalité, Liberté, Fraternité. La devise républicaine française. Eh bien, certains osent affirmer que c’est là qu’il faudrait chercher l’origine du chiffre magique du carnaval allemand…

11_11-9_taille_reduite.jpg

Texte : Nikola Obermann
Image : Stefan Matlik