la coutume

la coutume : la fête des pères

Karambolage 17 - 16 mai 2004
Savez-vous comment on célèbre la fête des pères en Allemagne ? Corinne Delvaux nous l’explique.


 

506126 - coutume_1.jpg

Jeudi, ce sera la fête de l’Ascension, mais en Allemagne, ce sera aussi le jour d’une autre fête : la fête des pères, le Vatertag. On imagine immédiatement les chères petites têtes blondes en train d’apprendre leur petit compliment : cher petit papa etc., etc., tout en bricolant en grand secret un porte-clef ou quelque cravate en carton qu’ils offriront à ce papa tout ému et plein du sens de ses responsabilités familiales. En tout cas, c’est comme ça que ça se passe en France. Mais en France, la fête des pères, c’est le 20 juin, ça n’est donc pas le propos aujourd’hui.

Bien sûr, en Allemagne aussi, il arrive que les enfants bricolent un petit cadeau, mais là n’est pas l’essentiel :Savez-vous ce que font les pères allemands le jour de la fête des pères ?
 

506134 - coutume_3.jpg

La tradition veut qu’ils se retrouvent entre hommes et que, munis d’une brouette emplie d’un tonneau ou de quelques caisses de bière, ils se promènent à travers la campagne tout en prenant soin de vider au fur et à mesure de leurs pérégrinations le contenu de la brouette. En ville, c’est plutôt vers la Kneipe, le bistrot que convergent ces hordes d’hommes assoiffés qui veulent fêter dignement leur fête des pères, c’est à dire se soûler la gueule. Voilà pourquoi l’Ascension est le plus beau jour de l’année pour les Kneipenbesitzer, les propriétaires de bistrot.
 

506136 - coutume_4.jpg

A l’origine de cette étonnante conception de la fête des pères, qui encourage les hommes allemands à délaisser le foyer familial, il y aurait une coutume liée à l’autre fête du jour, la fête religieuse de l’Ascension : Le jour de l’Ascension, il était d’usage de tout temps de faire de longues processions à pied ou à cheval à travers la campagne.

 


 

506138 - coutume_5.jpg

Mais les historiens se disputent sur les raisons de cette pratique : S’agirait-il d’une vieille coutume germanique  en vertu de laquelle chaque propriétaire terrien était tenu de faire un fois l’an le tour de ses possessions pour en conserver le titre de propriété ? Ou bien s’agirait-il d’un rite qui reproduisait la marche des onze apôtres au Mont des Oliviers le jour de l’Ascension du Christ ? Ou encore s’agirait-il d’une survivance des processions à travers champs instaurées par le pape Léon III au début du 9ième siècle pour implorer la fertilité de la terre ? Peu importe, dès le Moyen-âge, ces processions ont rapidement perdu leur caractère religieux pour se transformer en tournées dans lesquelles l’alcool a vite joué un rôle plus important que l’eau bénite…

 

Texte : Corinne Delvaux

Image : Joris Clerté


 

Cliquez ici pour le commander

la coutume : la fête des pères est disponible sur le DVD 1