Nouveaux Objets

Faut-il avoir peur des drones ?

Émission du 15 octobre 2016
En mars 2016, à Los Angeles, un drone civil passe à quelques mètres seulement d’un avion à l’atterrissage, frôlant la catastrophe. Des drones clandestins ont été aperçus survolant des sites sensibles comme l’Élysée, des centrales nucléaires ou des prisons. Comment réagir face à des drones toujours plus nombreux ? De nouvelles lois sont créées pour tenter de les contrôler. Parallèlement, un grand nombre d’innovations anti-drones apparaissent : des détecteurs permettant de les désactiver en plein vol, aux drones « anti-drones » équipés de filets.
FutureMag - Quelles menaces représentent les drones ?
Quelles menaces représentent les drones ? Quelles menaces représentent les drones ? Quelles menaces représentent les drones ?

Quelles menaces représentent les drones ?

Et vous, qu'en pensez- vous ?

Pour aller plus loin

  • Le terme « drone » désigne en anglais un  « faux bourdon », le mâle de l’abeille. Utilisé dans les années 1930 au Royaume-Uni, il faisait référence à leur vol lent et bruyant semblable à celui des bourdons. Depuis cette dénomination s’est institutionnalisée.
  • Aux États-Unis, l’entreprise postale américaine UPS vient de tester la livraison de médicaments par drone sur une île. Le petit objet volant a acheminé sa livraison à 5 km des côtes en près de 8 minutes. Plusieurs grands services de livraison investissent aujourd’hui ce même créneau.
  • Au Royaume-Uni, Sky TV a conclu un accord d’un million de dollars avec la Drone Racing League américaine pour diffuser des courses de drones à partir d’octobre. Une première en Europe. En France, c’est Eurosport qui s’y intéresse pour la saison 2017 avec l’European Rotor Sport Association.
  • 127 milliards de dollars : c’est montant que pourrait atteindre le marché des services fournis par des drones en 2020,  d’après PwC. Parmi les principaux secteurs concernés on trouve : le bâtiment, l’agriculture et la sécurité.
  • Le maire d’Asnières-sur-Seine veut utiliser des drones de vidéoprotection pour renforcer la sécurité de la ville, déjà dotée de caméras de surveillance. Une atteinte aux libertés individuelles pour la  Ligue des droits de l'Homme qui juge ce dispositif de sécurité disproportionné. Actuellement, il est interdit de faire voler un drone au dessus d’une ville sans autorisation. « Faire ceci, c'est considérer que tout le monde est suspect à la base. On change la nature de notre régime, on n'est plus en démocratie. Cela veut dire que l'État contrôle tout. » a dénoncé le président d'Honneur Michel Tubiana dans Le Figaro.