Tobie Nathan / Macron chez Whirlpool : le président ne donne-t-il qu'aux riches ?

Mardi 3 octobre 2017
28 Minutes - 2017-2018 (27/220)
28 Minutes Il essaie de sauver les jeunes radicalisés / Whirlpool : le président Macron ne donne-t-il qu'aux riches ? 28 Minutes

28 Minutes
Tobie Nathan / Macron chez Whirlpool (03/10/2017)

Il essaie de sauver les jeunes radicalisés / Whirlpool : le président Macron ne donne-t-il qu'aux riches ?

Il essaie de sauver les jeunes radicalisés

sipa_00775903_000050.jpg

En 2014, le gouvernement français a confié à Tobie Nathan, spécialiste d’ethnopsychiatrie, le suivi d’une soixantaine de jeunes fichés S. Pendant trois ans, il les a reçus et écoutés, avec leurs familles, au sein de son centre Georges Devreux à Paris. Tobie Nathan dit qu’il s’est reconnu en eux, « non pas dans l’extrémisme, mais dans la nécessité de penser radicalement différemment de ce que l’on voit en face de soi. » L’ethnopsychiatre publie Les âmes errantes, un essai qui peint les portraits ciselés, touchants et empathiques de ces jeunes radicalisés qu’il a rencontrés.

Tobie Nathan est notre invité ce soir.   

Macron chez Whirlpool : le président ne donne-t-il qu'aux riches ?

rea_256264_031.jpg

« Président des riches ». C’est le qualificatif qui a été attribué à Emmanuel Macron à la suite de l’officialisation de la réforme de la fiscalité du capital. Par cette mesure qui instaure un paquet fiscal, l'exécutif souhaite inciter les Français les plus fortunés à investir davantage dans l'économie. Parallèlement, le projet de loi finances 2018, présenté la semaine dernière, affirme un choix libéral de la politique économique du gouvernement.

Face aux critiques, le président français veut reconquérir le terrain social. Il se rend aujourd’hui à Amiens, pour une rencontre avec les salariés de Whirlpool. Ce déplacement n’est pas sans rappeler celui de l’entre-deux-tours où le candidat avait été accueilli sous les sifflets et les huées.

Emmanuel Macron est-il le président des riches ?

Pour en débattre, nous recevons Claire Alet, rédactrice en chef adjointe à Alternatives Économiques, l’économiste Jean-Marc Daniel et Pierre Madec, économiste à l'OFCE.