Nicolas Hulot et Hindou Oumarou Ibrahim / Comment en arrive-t-on à tuer au nom d'Allah ?

Mercredi 18 novembre 2015
Revoir : Nicolas Hulot et Hindou Oumarou Ibrahim et le sujet sur comment en arrive-t-on à tuer au nom d'Allah ?

Ci-dessous, visionnez le replay de l'émission en version enrichie ! Des pastilles vont apparaître : cliquez dessus pour accéder à des bonus qui vous permettront d'aller plus loin : interviews, vidéos, infographies... Plein écran conseillé !

Climat : pourquoi les plus pauvres de la planète trinquent pour nos excès ?

Les effets du réchauffement climatique sont dès à présent visibles, notamment dans certaines régions peu industrialisées de notre planète. Militante pour la défense des droits des nomades, Hindou Oumarou Ibrahim porte le message des femmes Peules du Tchad : « On a besoin d’un accord mondial qui engage tous les pays », affirme-t-elle. De son côté, Nicolas Hulot a posé qu' « annuler la COP21 à cause des attentats serait une capitulation ». Quels espoirs peut-on avoir dans la conférence de Paris ?  

Nous recevons l’envoyé spécial pour la protection de la planète, Nicolas Hulot et la directrice de l’association des femmes Peules autochtones du Tchad, Hindou Oumarou Ibrahim, ce soir à 20h05.  

Comment en arrive-t-on à tuer au nom d'Allah ? 

Lors des attentats du vendredi 13 novembre, le cri « Allahou akbar » a été lancé par les terroristes qui ont commis leurs actes meurtriers. Alors que les djihadistes prétendent justifier aujourd’hui leur violence par les sources scripturaires de l’Islam, des intellectuels reviennent au contraire sur les fondements de la pensée qui animaient les premiers musulmans. « Pour les désespérés, l'islamisme radical est un produit excitant », observe le psychanalyste Fethi Benslama. Comment décrypter les ressorts du djihadisme aujourd’hui ?  

Pour en débattre, nous donnons ce soir la parole à Raphaël Liogier, sociologue, philosophe, Fethi Benslama, psychanalyste et Jacqueline Chabbi, arabisante et historienne.