Michel Serres / Accord sur le nucléaire : l’Iran a-t-il renoncé à la bombe ?

Lundi 23 avril 2018
28 Minutes - 2017-2018 (169/220)
28 Minutes Michel Serres :  le philosophe qui prône un optimisme de combat / L’Iran a-t-il renoncé à la bombe ?  28 Minutes

28 Minutes
Michel Serres / Accord sur le nucléaire : l’Iran a-t-il renoncé à la bombe ? (23/04/2018)

Michel Serres :  le philosophe qui prône un optimisme de combat / L’Iran a-t-il renoncé à la bombe ? 

Le philosophe qui prône un optimisme de combat

p1.jpg

Michel Serres, philosophe membre de l’Académie française, pratique l’optimisme de combat : « Je ne dis pas que le monde est bon, je dis qu’il est meilleur qu’il y a 50 ans ». Du haut de ces 87 ans, il déploie sa pensée dans un 75ème ouvrage au titre narquois, C’était mieux avant. Interrogé sur l’Europe, il déclare avoir connu les guerres mais aussi la paix, une aubaine qu’il faut chérir. Ancien officier de la marine française, il a participé à l’expédition du Canal de Suez de 1956 et reviendra sur cet événement historique dans le cadre de l’exposition présentée par l’Institut du Monde Arabe jusqu'au 5 août 2018.

Il est ce soir, l’invité de 28’.

couv.jpg

Accord sur le nucléaire : l’Iran a-t-il renoncé à la bombe ?

p2.jpg

En 2015, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne  ont conclu avec l’Iran un accord visant à faire cesser le programme nucléaire de la République islamique contre une levée des sanctions économiques qui touchaient le pays. Cependant, Donald Trump considère Téhéran comme une menace régionale et internationale depuis le début de son mandat. Ainsi, le 12 mai, il fera savoir s’il remet en cause ou non l’accord de Vienne, fruit de douze ans de négociation. Les doutes de l’administration américaine sont-ils légitimes ? L’Iran a-t-il vraiment renoncé à la bombe atomique ?

Pour en discuter, nous recevons ce soir Agnès Levallois, maître de conférences à Sciences Po et spécialiste du monde arabe, Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur associé à l’Institut Thomas More ainsi que Me Ardavan Amir-Aslani, avocat et spécialiste du Moyen-Orient.

couvp2.jpg