Dorothée Munyaneza / Chute de Raqqa : est-ce la fin de Daech ?

Mercredi 18 octobre 2017
28 Minutes - 2017-2018 (38/220)
28 Minutes Dorothée Munyaneza raconte le viol des femmes rwandaises / Chute de Raqqa : est-ce la fin de Daech ? 28 Minutes

28 Minutes
Le viol des femmes rwandaises / Chute de Raqqa : fin de Daech ? (18/10/2017)

Dorothée Munyaneza raconte le viol des femmes rwandaises / Chute de Raqqa : est-ce la fin de Daech ?

Elle raconte le viol des femmes rwandaises

sans-titre-2.jpg

« C'est un génocide fulgurant, d'une puissance incroyable », par ces mots le grand reporter Patrick de Saint-Exupéry décrivait pour 28’ le génocide rwandais. Dorothé Munyaneza ne le sait que trop bien, la britannico-rwandaise ne sait « toujours pas comment sa famille a réussi à s'échapper et à fuir » de ce conflit qui fit 800 000 morts en 100 jours. À ces morts s'ajoutent de 100 à 250 000 viols de femmes tutsi. C'est cette atrocité - l'emploi du viol comme arme de guerre - que la chorégraphe a voulu décrire par son spectacle « Unwanted ». Le fruit de ses rencontres avec 60 femmes et 70 enfants, ces enfants qui ont découvert en grandissant que l'amour n'est pas à l'origine de leur genèse.

Dorothé Munyaneza est notre invitée ce soir. 

 

Chute de Raqqa : est-ce la fin de Daech ?

p2.jpg

Début 2015 le groupe djihadiste contrôlait un tiers de la Syrie et de l'Irak et une population de plus de huit millions d'habitants. Mais les défaites s'accumulant, le proto-État va en toute probabilité disparaître après son revers militaire à Raqqa (Syrie). Mais est-ce la fin de l'organisation ? Pour le journaliste Luc Mathieu (prix Albert-Londres pour ses reportages en Syrie, en Irak et au Kurdistan), « Daech avait prévu la fin de son califat », comme le reconnaissait en 2016 son ex porte-parole Mohammed al-Adnani. Ainsi, l'organisation a amorcé sa mutation régionale en de multiples cellules dormantes et prévoit des actions de guérilla, alors qu'à l'international son ambition de nuire ne faiblit pas et que de nombreux adeptes font couler le sang à Londres, Berlin, Marseille, etc. 

 

Pour décrypter la situation nous recevons ce soir la journaliste franco-syrienne à Libération Hala Kodmani, Hasni Abidi politologue et spécialiste du monde arabe et l’avocat de djihadistes Martin Pradel.