Delphine Minoui / Les fonctionnaires empêchent-ils la France de se réformer ?

Lundi 9 octobre 2017
28 Minutes - 2017-2018 (31/220)
28 Minutes Syrie : une bibliothèque secrète pour défier les bombes / Fonctionnaires : contre les réformes en France ? 28 Minutes

28 Minutes
Une bibliothèque en Syrie / Les fonctionnaires et la réforme (09/10/2017)

Syrie : une bibliothèque secrète pour défier les bombes / Fonctionnaires : contre les réformes en France ?

Une bibliothèque secrète pour défier les bombes en Syrie

img_3853.jpg

De 2012 à 2016, la ville de Daraya, dans la banlieue de Damas, a subi les bombardements, les attaques au gaz chimique, et la famine, soumise par le régime de Bachar al-Assad. Mais dans cet enfer, une quarantaine de jeunes révolutionnaires a décidé de rassembler des milliers de livres ensevelis sous les décombres afin de recréer une bibliothèque clandestine. Ce trésor constitue ce que la journaliste franco-iranienne Delphine Minoui appelle des « armes d’instruction massive ». Dans Les passeurs de livres de Daraya, une bibliothèque secrète en Syrie, elle raconte comment ces jeunes Syriens ont risqué leur vie pour sauver 15 000 ouvrages dont la plupart sont interdits par le régime en place.

Delphine Minoui vient sur notre plateau nous raconter leur histoire.

Les fonctionnaires empêchent-ils la France de se réformer ?

maxnewsworldfour151839.jpg

Cela fait 10 ans qu'ils n’ont pas défilé ensemble. Mardi 10 octobre, les neuf syndicats de la fonction publique - CGT, CFDT, CFTC, FO, CFE-CGC, FA, FSU, Unsa et Solidaires – appellent d’une même voix à une journée de grève. Plus de 120 manifestations sont ainsi prévues dans toute la France. Ils protestent contre plusieurs mesures prévues par le gouvernement, comme la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires sur 5 ans, et dénoncent une conception « libérale » de l'État appliquée aux services publics. Parmi les objectifs de l’exécutif, la volonté de transférer une partie des compétences du public vers le privé suscite de grandes inquiétudes. « Partout où le privé peut avoir sa place et fait le même service, dans les mêmes conditions que le (service) public, […] le gouvernement n'hésitera pas à y avoir recours », faisait déjà savoir cet été Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement.

Nous en débattons avec Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT Fonctions publiques, Thierry Fabre, rédacteur en chef adjoint à Challenges et Philippe Manière, essayiste et économiste.

couvs.jpg