Déborah Bourc’his / Syrie : vers un conflit Turquie/Occident ?

Jeudi 18 janvier 2018
28 Minutes - 2017-2018 (102/220)
28 Minutes Comment notre environnement transforme notre hérédité / Syrie : vers un conflit Turquie/Occident ? 28 Minutes

28 Minutes
L'épigénétique / Syrie : vers un conflit Turquie/Occident ? (18/01/2018)

Comment notre environnement transforme notre hérédité / Syrie : vers un conflit Turquie/Occident ?

Comment notre environnement transforme notre hérédité

deborah_and_juliane.jpg

Et si l’être humain pouvait transmettre un héritage qui n’est pas inscrit dans son ADN ? Depuis 20 ans, la chercheuse Déborah Bourc’his est fascinée par cette question et enquête sur « l’épigénétique », c’est-à-dire l’hérédité hors de nos gènes. Dans son laboratoire, elle tente de découvrir l’impact de notre environnement sur cette transmission, notamment l’influence de la pollution et des perturbateurs endocriniens sur la descendance de l’Homme. Notre taille, par exemple, serait déterminée par des marqueurs épigénétiques. Pour l’enquêtrice, l’objectif reste de savoir si ces phénomènes sont transgénérationnels.

Déborah Bourc’his nous parle de ses recherches ce soir dans 28’ !

Syrie : vers un conflit Turquie/Occident ?​

capture_decran_2018-01-18_a_12.29.12.jpg

Les États-Unis, qui font partie de la coalition internationale contre l’organisation État islamique, ont décidé de créer une force frontalière composée de 30 000 Kurdes de Syrie, déployée au nord-est du pays, à la frontière avec la Turquie. Cette annonce a été jugée « inacceptable » par la Turquie. Son président Recep Tayyip Erdogan a annoncé vouloir détruire cette « force frontalière » qu’il assimile à une force terroriste. Cet affrontement intervient dans un climat de tension croissant entre la Turquie et les États-Unis, pourtant partenaires au sein de l’OTAN. Peut-il conduire à un « retournement » d’alliances ? Peut-il provoquer une nouvelle guerre en Syrie ?

Pour en débattre, nous recevons Agnès Levallois, maître de conférences à Sciences Po et spécialiste du monde arabe, le colonel Michel Goya, expert militaire et Laurence Nardon, responsable du programme Amérique du Nord de l’IFRI.