Golden Globe 2016 de la Meilleure série dramatique

Mr Robot, dexterité d'hacker

Par Manuel Raynaud
Diffusée récemment sur USA Network, "Mr.Robot" met en scène un hacker vengeur et rebelle à l'âme déchirée.

Il arrive rarement que je sois très agréablement surpris devant une histoire pour sa forme ET pour son contenu, en particulier lorsque son diffuseur s’appelle USA Network. Mr Robot est peut-être en train de réunir les deux au service d’un thriller mêlant piratage et une certaine dose d’anarchie.


L’histoire. Elliot est un jeune technicien spécialisé dans la sécurité informatique. Il vend ses talents à AllSafe Security. Mais il a une autre identité : celle d’un pirate qui protège les plus faibles, quitte à s’infiltrer dans la vie privée de personnes qui n’ont rien demandé. Généralement, ces bourreaux sont les clients de son employeur. Alors quand un homme étrange lui propose de saboter les serveurs d’un conglomérat qui régule une grande partie de l’économique numérique, et dont la sécurité informatique est assurée par AllSafe, Elliot est intrigué. Mais il ne répond pas tout de suite.
Car il y a un troisième Elliot, celui qui se trouve dans sa tête. Celui qui, plein de haine, nous offre de très légers “Fuck the society”. Celui qui le fait angoisser auprès de son lit, isolé du reste du monde. Elliot est un personnage complexe aux motivations aussi rationnelles qu’impulsives. Elliot est un vengeur masqué. Bonjour, Dexter.

Mr. Elliot, Dr. Dexter

Comment, en découvrant Mr. Robot, peut-on ne pas penser au tueur en série préféré de la télévision, Dexter Morgan ? Tout comme Dexter, Elliot a une façade bien rangée quand, dans l’ombre, il oeuvre dans l’illégalité. Tout comme Dexter, Elliot est fasciné par le travail des pirates qu’il combat le jour. Tout comme Dexter, Elliot collectionne les trophées de ses “actions”. Tout comme Dexter, Elliot est persuadé que ce qu’il fait illégalement, c’est au service de tous.  Et tout comme Dexter, Elliot nous explique, scène après scène, ce qu’il pense à travers une très sérieuse voix-off. Il existe bien une différence, celle de l’émotion. A l’inverse de Dexter qui ne ressent rien, Elliot est un personnage submergé par ses peurs. Pour conserver son calme au contact de l’autre, il s’est développé une carapace sociale. Par exemple, il lui est impossible de rejoindre la soirée d’anniversaire d’une de ses amies et, souvent à plusieurs reprises, il ne supporte pas qu’on le touche.

Alors que nous étions attachés à la naïveté sociale de Dexter, qui relevait presque du fantastique, nous sommes dans Mr. Robot en plein dans le champ du réel où la désocialisation et l’isolement est devenu une marque de notre société. Elliot ressemble ainsi à la figure du pirate régulièrement développée dans la fiction récemment, en littérature ou ailleurs. A ce titre, on notera que Niels Arden Oplev, qui réalise le pilote, a également mis en scène le premier chapitre de la version suédoise de Millenium.

Techniquement sans bavures
Pourtant, difficile de ne pas penser au travail de Michael Cuesta sur le pilote de Dexter, qui correspondait parfaitement avec la narration choisie, celle d’un point de vue unique – à l’heure où les séries chorales règnent, cela semble toujours ambitieux. Ses plans décadrés sur le visage du personnage, cette façon d’accompagner ses pensées de manière fluide. Moins similaire, le pilote nous offre une petite merveille : une superbe bande originale très charismatique et assez expérimentale. Elle aurait très bien pu s’intégrer par exemple à la musique de The Social Network qui avait su joliment interpréter le génie informatique sous la forme de sons. Par ailleurs, l’acteur (Rami Malek) qui incarne Elliot parvient très bien à retranscrire son étrangeté maladive.

S’il est impossible de faire des conclusions pour toute la saison, je ne prends aucun risque à dire que, pour l’heure, ce premier épisode est l’un de mes préférés de l’année. Pour sa narration (pas si originale vis-à-vis de son modèle mais originale vis-à-vis du reste de la production US), pour son personnage principal et pour sa thématique, il propose un traitement assez unique d’une société en pleine crise existentielle. A suivre de très près…
USA Network a décidé d’offrir une deuxième saison à Mr.Robot.

Manuel Raynaud

Le site officiel de Mr. Robot

Une série créée par Sam Esmail (2015 - 10 épisodes) - Producteurs exécutifs: Sam Esmail, Chad Hamilton, Steve Golin, Niels Arden Oplev. Producteur: Igor Srubshchik. Réalisateur: Arden Oplev. Scénariste: Sam Esmail. 
Casting: Rami Malek, Christian Slater, Portia Doubleday, Carly Chaikin, Martin Wallstrom, Gloria Reuben.
Photo : USA Network