Emission du 17 janvier 2016

Quelle est la différence entre le bien et le mal?

Rencontre avec Laurence Hansen Love

Vladimir Jankélévitch disait qu’on ne fait jamais assez de bien, mais toujours le mal une fois de trop. D’où bien cette asymétrie ? Ne faut-il pas plutôt penser que le bien et le mal sont les deux pôles symétriques, les deux axes sur lesquels on peut repérer nos actions ? Et si le bien est relatif, et qu’à la limite, est « bon et bien » pour un individu tout ce qu’il lui semble souhaitable de viser, alors où peut être le mal, dans l’absolu ?

Si le mal est un fait, le bien est-il une fiction ? Que signifie l’interdiction de manger le fruit ? Pourquoi sortir du paradis ? Existe-t-il un mal absolu ? Peut-on vouloir le mal pour le mal ? Et si le bien était un mal ?

A propos de l'invitée Laurence Hansen-Love :

Professeure agrégée de philosophie, chargée de cours à IPESUP.  Directrice de collection chez Hatier et Belin. Co-auteure de Philosophie de A à Z (Hatier, dernière édition 2011). Auteure de : Cours particulier de philosophie (Belin, 2006),  La philosophie comme un roman (Hermann, 2014), La démocratie. L’école (aux.concours.com), avec Catfish Tomei: Charlie , l’onde de choc. Une citoyenneté bousculée, un avenir à réinventer (F. Ovadia, 2015) ), Cours particulier de philosophie. Questions pour le temps présent (Belin, janvier 2016).
Depuis quelques années, elle anime plusieurs blogs. L’un d’entre eux, explore l’actualité et  recense  événements et publications d’ordre philosophique, politique ou culturel.