ATELIER

Elvira Bach

Entre fraises et pommes de terre
Metropolis ZDF Atelier : Elvira Bach
Atelier : Elvira Bach Atelier : Elvira Bach Atelier : Elvira Bach

Atelier : Elvira Bach

Ses tableaux aux couleurs vives et au trait appuyé sont indubitablement dans la veine expressionniste. Originaire d’une petite ville de Hesse, Elvira Bach part en 1972 à Berlin pour y étudier à l’Académie des arts. Elle se fait connaître dans les années 1980 aux côtés des Nouveaux Fauves, avant de rechercher sa propre voie. Ses portraits de femmes lui ressemblent. Mais plus que des autoportraits, ils reflètent une vision intemporelle de la féminité. La femme dans les divers rôles qui constituent sa vie : égocentrique, attentionnée ou aguicheuse, mais toujours forte et fragile à la fois.

Le langage symbolique d’Elvira Bach est aussi riche que sa vision de la femme, comme l’illustrent les immanquables boucles d’oreilles en forme de croix, d’ancre ou de cœur. Rouge à lèvres, verre de vin et chaussures à talons y ont leur place comme autant d’icônes de notre époque, associées à des fruits rouge vif, tels que les cerises ou les fraises. Les fleurs et les fruits lui rappellent son enfance heureuse à la campagne. En contrepoint, l’artiste a ajouté des pommes de terre dans ses peintures. Il s’agit là aussi d’un thème récurrent dans son œuvre, car la diva des fourneaux est l’incarnation de la mère et de l’artiste prise au piège dans sa cuisine.

A près de 66 ans, Elvira Bach peut se targuer d’avoir une vie bien remplie, enrichie par son engagement sur la scène artistique de Berlin-Kreuzberg, ses séjours en Afrique et ses deux fils. Toutes ces expériences se reflètent dans ses peintures aux couleurs chatoyantes. Metropolis interviewe l’artiste dans son atelier à Berlin-Kreuzberg.

Auteur : Astrid Güldner

Erschaffung eines Kunstwerks
Erschaffung eines Kunstwerks © Astrid Gueldner_photographed by Westend