Dossier Métropole

Belfast

La capitale de l’Irlande du Nord ébranlée par le Brexit
Metropolenreport Belfast
Dossier métropole : Belfast Belfast, la capitale de l’Irlande du Nord, est ébranlée par le Brexit. Dossier métropole : Belfast

Dossier métropole : Belfast

Belfast, la capitale de l’Irlande du Nord, est ébranlée par le Brexit.

Depuis la fin du conflit en 1998, l’ancienne cité industrielle s’est métamorphosée en une métropole culturelle moderne. Une évolution qui pourrait bien être remise en cause par le Brexit alors même que l’enclave du Royaume-Uni a voté majoritairement pour la sortie de l’Union européenne. Le Brexit rouvre à Belfast les vieilles blessures – entre loyalistes protestants qui ont voté leave, et républicains catholiques, qui préféraient le remain. Nombreux sont les habitants de la ville à redouter un retour des affrontements.

L’écrivaine Jan Carson nous guide dans les quartiers Est de Belfast, bastion de la communauté protestante, favorable au Brexit, qui garde espoir malgré les ravages provoqués par le chômage : le centre culturel T13 donne aux jeunes de nouvelles perspectives. C’est là que travaille le street artist Emic, dont les créations contribuent à embellir la ville et l’aide à surmonter son douloureux passé. Car en Irlande du Nord, les tags et autres peintures murales étaient avant tout le symbole du conflit.

C’est bien connu : l’art jette des passerelles. Pendant les Troubles, le mouvement punk a produits des effets fédérateurs. A l’époque, un homme comme Terri Hooley, gérant d’un magasin de disques et producteur, a réussi à redonner de l’optimisme. « Découvreur » de groupes comme les Undertones, il reste là-bas une légende. Son histoire en est la preuve : les Belfastois ne se laissent pas faire par ceux d’en haut.

Par Daniel Böhm

Street–Artist Emic
Street–Artist Emic © Kobalt