le symbole

le symbole : le drapeau français

Karambolage 76 - 26 février 2006
Vous savez tous, bien sûr, que le drapeau français est bleu-blanc-rouge. Mais savez-vous ce que signifient ces trois couleurs ? Nikola Obermann nous l’explique :
drapeau_2.jpg

Ça, c’est le drapeau français. Trois bandes verticales, bleu, blanc rouge, la bleue attachée à la hampe, la rouge flottant dans l’air. Contrairement au drapeau allemand qui mène une existence assez discrète, le drapeau tricolore égaye le quotidien des Français sans aucun complexe : des drapeaux sur les bâtiments officiels, les écoles, les casernes des pompiers et lors des discours présidentiels. L’équipe nationale de football est vêtue de bleu blanc rouge, les maires arborent fièrement leur écharpe tricolore, du bleu blanc rouge sur la couverture du dictionnaire petit Robert, sur le logo d’Air France, les emballages de viande certifiée française etc, etc… Il y en a partout. Mais d’où viennent ces trois couleurs ?

Les petits Français apprennent à l’école qu’on les doit au Marquis de La Fayette. Pour nos téléspectateurs allemands, il faut expliquer qu’il ne s’agit pas là du fondateur des grands magasins "Galeries Lafayette", mais d’un général français qui a combattu avec les indépendantistes américains avant de revenir en France pour participer à la révolution de 1789. Au début de la révolution, le chaos règne à Paris. La police est incapable de contenir la foule. Pour éviter les pillages et les meurtres, une milice bourgeoise est créée le 13 Juillet 1789. Chaque milicien porte une cocarde rouge et bleue, couleurs de la ville de Paris. Le général de la Fayette, déjà très populaire à l’époque, est élu commandant de cette force qu’on baptise Garde Nationale. Et c’est cette garde Nationale que le roi Louis XVI vient reconnaître quelques jours plus tard, le 17 juillet 1789, à l’hôtel de ville de Paris, convié par le maire Bailly et en présence de La Fayette.

C’est maintenant que ça se complique : dans ses mémoires, La Fayette affirme qu’il a eu l’idée de présenter une cocarde tricolore au roi, en ajoutant la couleur blanche du roi au bleu et rouge de la garde nationale. Le roi se montre alors au peuple avec la cocarde bleu blanc rouge en signe de réconciliation. Réconciliation illusoire - ni lui ni le peuple ne savent à ce moment-là que le pauvre roi sera décapité trois ans plus tard. Ça, c’est la version la plus répandue. Bailly, dans ses mémoires, affirme que c’est lui qui l’a inventée, cette cocarde tricolore. Et selon d’autres versions encore, on dit que le roi lui-même aurait accroché des rubans bleu et rouge à la cocarde blanche de son chapeau. En tout cas, une seule chose est vraiment sûre, c’est que la cocarde tricolore a fait son apparition quelques jours après la prise de la Bastille et que, depuis ce jour-là, le bleu blanc rouge s’est peu à peu imposé comme symbole national.

drapeau new_1.jpg

Le port de la cocarde est même devenu obligatoire de 1792 à 1794 ! On a bien essayé de laver le drapeau tout blanc sous la restauration en 1815, mais il redevient tricolore dès 1830, avec Louis-Philippe. La tentative des révolutionnaires de 1848 d’instaurer un drapeau national rouge échoue également, grâce à Lamartine qui défend le drapeau tricolore dans un ardent discours. Finalement, c’est vers 1880 que le consensus s’établit autour du drapeau tel que nous le connaissons aujourd’hui. Savez-vous que les historiens remontent parfois encore beaucoup plus loin dans l’histoire de France quand ils cherchent la symbolique des trois couleurs : rouge comme la bannière de Saint Denis, le saint tutélaire du royaume de France. Bleu comme le manteau du roi de France mais aussi comme la couleur des bourgeois de Paris au Moyen Âge… etc, etc. Mais, il y a peut-être une explication tout autre que les Français n’aiment pas trop entendre : à l’époque de la Révolution française, le bleu, le blanc et le rouge sont très à la mode. On les trouve sur les papiers peints, les tissus d’ameublement et les vêtements.

Pourquoi ? Parce-ce que ce sont les couleurs du tout nouveau drapeau des Etats-Unis d’Amérique qui ont déclaré leur indépendance en 1776.  Porter ces couleurs-là était une façon de montrer sa sympathie pour les idées progressistes. Et vous vous souvenez du nom du général français qui s’est battu aux côtés des indépendantistes américains ? Le général de La Fayette, bien sûr ! De là à imaginer que La Fayette, grand admirateur des Américains, a juste repris les couleurs de leur drapeau, il n’y a qu’un pas. Un pas que les historiens français n’ont pas voulu franchir. Ils ont préféré la version d’un drapeau évoquant la réconciliation de Paris avec le roi. Il est vrai que c’est beaucoup plus joli comme mythe fondateur…

Texte : Nikola Obermann
Image : Claire Doutriaux

le symbole : le drapeau français est disponible sur le DVD 5