le mot

le mot : le Schtroumpf

Karambolage 39 - 16 janvier 2005

 

708656 - schtroumpf_1.jpg

En français comme en allemand, il y beaucoup de mots qui viennent de la langue voisine. Souvent d’ailleurs, on ne reconnait plus guère leur origine. Quelquefois cependant, on veut montrer que tel ou tel mot a été importé d´outre-rhin. Quand le son "ch" est écrit avec "sch" – alors là, l’origine allemande est garantie! Vous me direz peut-être qu´il n´y a pas de mots français avec "sch". Mais que si ! Vous connaissez tous "Schnaps". Ou peut-être "chabraque", un mot qui, il y cent ans, s´écrivait encore avec un s au début, comme en allemand, d´où il a été importé en France. Ce mot d´origine turque désignait d´abord la couverture sous la selle d’un cheval. Aujourd´hui, en allemand, c´est une expression peu gentille pour une femme d´un certain âge ou d´une certaine profession.
 

708652 - schtroumpf_2.jpg

En français, ce mot a survécu comme adjectif, il est "chabraque", veut dire il est un peu dingue. C´est surtout l´argot qui a conservé le "sch" – volontairement, parce que l´argot est ludique, il aime jouer avec les mots et la langue. Dans ce dictionnaire français de l´argot qui date de la deuxième moitié du 19ème siècle, nous trouvons toute une liste de mots qui commencent par "sch". Il y a par exemple la "schlague" de "Schlag" – "coup", ça dérive de la peine corporelle, que subissaient les soldats prussiens, et de là, il y a "schlaguer", administrer des coups. L´argot connaît aussi le "schwartz" oui comme "schwarz" le mot allemand pour "noir", ici c’est l´argent noir, l´argent gagné et non déclaré au fisc. Le mot allemand "Schlaf" –sommeil-, c’est en alsacien "schloff". Et l´argot en fait "faire schloff", pour dormir comme aussi "schloffer". Certains français disent aussi aujourd’hui : "je vais au schloff" pour je vais au lit. Et parce qu´il est aussi drôle, le "sch" se trouve aussi dans des mots plus récents. Il y en a un que vous connaissez tous et toutes, c´est une invention belge et il s’agit de petits bonhommes bleus – voilà, c´est les Schtroumpf qui en allemand s‘appelle Schlumpf !

 

Texte : Hinrich Schmidt-Henkel

Image : Denis van Waerebeke