Urbanisme

Quand le train roule à l’électromagnétique

Émission du 30 mai 2015
Depuis son invention au XIXème siècle, le train a accompagné l’essor de nos sociétés. De la conquête de l’Ouest aux derniers TGV, les chemins de fer ont souvent rivalisé d’inventivité pour battre des records de vitesse et de performance. Aujourd’hui, le défi technologique continue ! Partout dans le monde, des ingénieurs imaginent les trains innovants qui pourront bientôt sillonner nos contrées.

Alors que le train à sustentation magnétique japonais JR-Maglev vient d’atteindre les 603 km/h de vitesse, d’autres prototypes encore plus futuristes voient le jour. Tubulaire, suspendu ou en orbite, le train n’a pas fini de rythmer nos déplacements.

L’Hyperloop paré au départ

Le super-train du milliardaire Elon Musk sera finalement testé aux États-Unis en 2016. Une concrétisation très attendue depuis l’annonce du projet il y a déjà 3 ans. Des navettes se déplaçant dans un tube géant dépressurisé pourront relier Los Angeles et San Francisco à une vitesse record de 1 200 km/h. L’idée de ce système ingénieux est de supprimer la force de frottement de l’air, laissant les capsules léviter à la surface du tube grâce à des coussins d’air.

 

Pionnier d’un point de vue technologique, le projet veut aussi proposer un nouveau modèle économique de transport. Si le coût d’un trajet en Hyperloop coûterait en théorie deux fois le prix d’un voyage en avion, Musk a émis l’idée de rendre ce système gratuit ! Puisque le train fonctionne grâce à des énergies renouvelables, les concepteurs envisagent de revendre le surplus d’énergie émis pour financer les trajets. Des transports performants à énergie positive, voilà une idée verte pour les villes de demain !

 
hyperloop.jpg
Crédits : Hyperloop

 

Un tram suspendu pour aérer nos rues

Imaginé par la NASA, le SkyTran pourrait bientôt redessiner le paysage de la ville de Herzliya en Israël, au nord de Tel-Aviv. Ce tramway futuriste composé de petites navettes acheminerait ses voyageurs sur un monorail grâce à la sustentation magnétique. À terme, il pourrait atteindre 240 km/h !

 

Plus que son design sophistiqué ou sa vitesse, c’est son principe qui séduit. Les autorités voient ses capsules suspendues comme un bon moyen d’éradiquer la congestion urbaine. Si chaque voiture ne peut accueillir que 2 personnes, le SkyTran pourrait transporter 12 000 personnes à l’heure dans cette ville portuaire connue pour être la “Silicon Valley” d’Israël. Dans des navettes à la demande, l’usager pourrait réserver sa place grâce à une application sur son Smartphone. De plus, un système d’aiguillage lui permettrait de prévoir une destination précise, sans s’encombrer d’arrêts intermédiaires. La mobilité du futur promet d’être personnalisée !

 

Le TGV part à la conquête de l’espace

Si le train à sustentation magnétique a déjà fait ses preuves sur Terre, pourquoi ne pas s’en servir dans l’espace ? C’est l’idée folle de StartTram, une navette à sustentation magnétique qui pourrait propulser des objets en orbite en 2032. À l’origine de ce projet fou, deux ingénieurs dont le Dr James Powel, co-inventeur de la technologie Maglev. À la différence des systèmes de lancement classiques dans l’aérospatial, cette capsule éviterait toute forme de pollution grâce à l’énergie électromagnétique.

 

Propulsé à 9 km/s dans un tunnel de lancement de 1 600 km, le StarTram aurait vocation à transporter du matériel dans l’espace, puis des passagers. Si le projet n’en est encore qu’à ses prémisses, de nombreuses utilisations sont déjà imaginées : protection contre les astéroïdes, collecte d’énergie solaire, développement des industries et du tourisme spatial… Plus aucun doute, l’autoroute des vacances nous mènera dans les étoiles !

 
startram_2.jpg

 

Crédits : StarTram

 

Par Miléna Salci