Nouvelle économie

Navi Radjou : L’innovation frugale ou comment faire plus avec moins

Navi Radjou, consultant en innovation dans la Silicon Valley, est le père du Jugaad. Bien plus qu’un mouvement, Jugaad, qui signifie en hindi "savoir se débrouiller et trouver des solutions dans des conditions hostiles" est un vrai état d’esprit. Comment cet enfant de Pondichéry est-il devenu l’un des plus importants influenceurs de son époque ? Portrait d’un philanthrope moderne.

De Pondichéry à la Silicon Valley

Navi Radjou est né à Pondichéry en 1970 où il a passé les premières années de sa vie. D’une enfance précaire sans confort, il a su tirer un enseignement : il est possible de trouver des solutions simples, mais économes en matières premières et en énergie. Un système D qui a fait son chemin pour devenir une vraie politique sociétale.

Après être passé par la prestigieuse Ecole Centrale Paris, Navi Radjou passe trois années à l’Université de Cambridge en Angleterre pour étudier un nouveau modèle de croissance issu de l'expérience des pays émergents.

Il est devenu célèbre grâce à son ouvrage L’innovation Jugaad, redevenons ingénieux ! (Think Frugal, Be Flexible, Generate Breakthrough Growth en VO) paru en 2013 aux éditions Diateino, pour lequel il a obtenu le prix Thinkers50 Innovation Award qui récompense les penseurs les plus influents du monde de l’entreprise. Son livre, devenu un best-seller, a également été salué par le très prestigieux The Economist. Aujourd’hui, Navi Radjou est consultant en innovation et leadership dans la Silicon Valley et il inspire les plus grands chefs d’entreprises.

 

L’innovation Jugaad : la simplicité comme source de progrès

En français, l'innovation "jugaad" est traduite par "innovation frugale”, c’est-à-dire convertir l’adversité en opportunité et faire mieux avec moins. L’innovation frugale apporte plus de valeur aux consommateurs tout en utilisant moins de ressources et ce bien souvent dans les pays émergents.

L’exemple d’un habitant du nord de l'Assam est frappant. Lui qui se rendait à son travail à vélo, a trouvé le moyen de transformer les nombreux nids de poule de sa route en atouts. Il a équipé son vélo d'un convertisseur transformant l'énergie de l'amortisseur, comprimé par les trous de la route, en énergie transmise à la roue arrière. Résultats : plus il y a de perturbations sur la route, plus le vélo roule vite.

 

Quand la débrouillardise devient un modèle de croissance

La théorie de Navi Radjou se répand désormais dans les entreprises occidentales. Bien souvent, des produits conçus pour les pays émergents connaissent un succès au-delà de leur marché initial. Dès 2007, General Electrics s’était lancé dans l’innovation Jugaad en commercialisant  aux États-Unis un électrocardiographe conçu en 2007 pour les habitants de villages indiens reculés. La Logan de Renault a quant à elle connu un succès énorme dans les pays développés alors qu’elle était à l’origine conçue pour les pays émergents. Le groupe allemand Siemens a lui aussi franchi le pas en créant des gammes plus abordables mais tout a fait fonctionnelles.

En créant des produits “smart-cost”, les entreprises occidentales laisseront à long-terme la place aux entreprises des pays émergents qui, à force d'ingéniosité, rattrapent peu à peu leur retard.

L’innovation Jugaad n’est pas destinée qu’aux entreprises. Les citoyens aussi ont des idées !  La marque Auchan en partenariat avec Quirky a lancé une plateforme d’idées en 2013 pour concevoir les innovations soumises et sélectionnées par les consommateurs. Aujourd’hui, l’un des gagnants a vu sa multiprise ajustable être achetée par 600 000 personnes.

 

Innovation frugale : Navi Radjou répond à vos questions ! 

Vous voulez en savoir plus sur le parcours de Navi Radjou et sur le chemin de sa théorie dans le monde ? Découvrez le Hangout réalisé par FUTUREMAG :