Saison finale - Portraits des personnages

Loin des Capucins, nos séminaristes se heurtent aux âpres réalités de leur sacerdoce. Au contact de leurs paroissiens, au sein de la société civile, leur destin croise souvent celui de l’institution, de ses tabous et de ses contradictions.

Paroisse de Plugneau, Bretagne
Yann Le Megueur ne se doute pas du dilemme auquel il va devoir se confronter en revenant sur ses terres bretonnes. Les accusations terribles d’un enfant à l’égard du prêtre qu’il vient seconder, le père Valliers (Jean- François Stévenin), vont le bouleverser. Le scout heureux et idéaliste qu’il a toujours été est mis au pied du mur. Doit-il agir ? Et, surtout, comment ? Seul, accompagné dans son chemin par Dieu ? Ou avec l’aide de la hiérarchie qui semble davantage préoccupée par les dommages que cela peut causer à l’Eglise de France ?

Paroisse Saint-Antoine, Toulouse
Le conseil paroissial de Saint-Antoine attendait José del  Sarte de pied ferme. En particulier Jeanne Valadon sur qui reposait l’ensemble des décisions. Mais les préoccupations du conseil, bourgeoises et futiles, ne semblent pas correspondre au tempérament de José. Habitué au conflit, il va porter son attention sur Tom, un ado en difficultés afin de lui donner une seconde chance. Il ne peut s’empêcher de voir en lui ce qu’il a été, une brebis égarée qu’il fallait sauver. Pourtant, à part lui, personne ne croit au miracle.

Ussy-Saint-Germain, Ile-de-France
Mis à l’écart promptement dès son arrivée dans sa nouvelle paroisse, Guillaume Morvan ne parvient toujours pas à trouver sa place. Sa relation cachée avec Emmanuel hante chaque jour son engagement auprès du Christ. Même quand son prêtre référent, le père Chalumeau, lui confie une simple tâche, son enthousiasme l’emmène sur un chemin qu’on lui reproche d’emprunter. Comme toujours. Pour résoudre cette plaie qui le tiraille, Guillaume va devoir faire le vide et s’interroger sur le sens de la communauté.

​L’Eglise de France
A la Conférence des Evêques de France, on se prépare au renouvellement d’équipe. Monseigneur Poileaux, pas mécontent d’avoir remis les comptes à l’équilibre, arrive à la fin de son exercice et s’apprête à passer le relais. Juste avant de retourner à Limoges, il reçoit la visite impromptue du père Fromenger qui revient de Chine. Il lui confie une tâche mystérieuse qui pourrait le mener jusqu’aux portes de Rome. Depuis quatre ans, le père Abel a poursuivi son ascension au sein de l’Eglise de France. Il s’attache notamment à épauler Monseigneur de Virieux qui devrait, sans surprises, remplacer Monseigneur Poileaux et sa ligne trop cartésienne, trop stricte, trop normale. Mais les affaires secrètes du président en exercice l’inquiètent et pourraient remettre en cause tout ce qu’il avait prévu.