Sarah Doraghi / La prolongation de l'état d'urgence sert-elle encore à quelque chose ?

Mercredi 20 juillet 2016
Revoir : une franco-iranienne pas comme les autres puis, un débat sur l'état d'urgence en France.

Revoyez l'émission en replay ! Viel Spaß !

De l'Iran à la France : la drôle de vie de Sarah Doraghi

invite-p1.jpg

 « Tu as deux mois pour écrire un spectacle ; j’ai déjà réservé la salle », lui avait intimé Isabelle Nanty. Et c’est exactement ce qu’elle a fait : Sarah Doraghi s’est lancée presque sur-le-champ et joue actuellement sur les planches du Lucernaire. La journaliste y raconte l’histoire d’une petite fille iranienne envoyée par ses parents en France pour échapper à la guerre du Golfe persique des années 1980. Elle dévoile en fait, sa propre histoire tout en exprimant sa fierté d’être devenue française et son amour pour la langue de Molière.

Ce soir, la comédienne Sarah Doraghi est notre invitée. 

La prolongation de l'état d'urgence sert-elle encore à quelque chose ?

p2.jpg

Dans la nuit de mardi à mercredi, six jours après l’attentat de Nice, l’Assemblée a voté massivement la prolongation de l’état d’urgence qui devait s’achever le 26 juillet prochain. Initialement prévue pour trois mois dixit François Hollande le 14 juillet, la prolongation a été portée à six mois, jusqu'en janvier 2017. Le gouvernement a déclaré vouloir rétablir les perquisitions administratives, supprimées lors de la dernière prorogation et donner la possibilité à la police de saisir les contenus des ordinateurs et portables des perquisitionnés. Alors que l’état d’urgence a été déclenché pour la première fois il y a huit mois, est-il indispensable à la lutte contre le terrorisme ? Que permet-il vraiment ? 

Pour en débattre, nous recevons ce soir le magistrat Serge Portelli, l'historien Arnaud-Dominique Houte et Jean-Luc Taltavull, commissaire divisionnaire, syndicat SCPN / UNSA.