Le Club 28' revisite l'actualité de la semaine

Vendredi 19 mai 2017
28 Minutes - 12ème Série (185/220)
28 Minutes Macron : la fin des vieilles oppositions ? / Vers une destitution de Donald Trump ? / L'industrie des tomates 28 Minutes

28 Minutes
Le club

Macron : la fin des vieilles oppositions ? / Vers une destitution de Donald Trump ? / L'industrie des tomates
 

Chaque vendredi, nous retrouvons notre club d’intellectuels pour revenir sur l’actualité de la semaine.

arte-7-def.jpg

 

Ont répondu à l’appel ce soir le correspondant de Libération à Bruxelles, Jean Quatremer, l’essayiste et journaliste Laëtitia Strauch-Bonart, l’écrivaine Abnousse Shalmani et Thibaut Soulcié  au dessin!

Ils seront rejoints par notre invité de la semaine, Jean-Baptiste Malet, grand reporter et auteur de L’empire de l’or rouge. Enquête mondiale sur la tomate d’industrie.

Emmanuel Macron est-il en train de dynamiter la politique française ? Le nouveau président de la République veut rassembler au-delà du clivage structurant gauche/droite pour former un gouvernement « progressiste ». Faut-il se réjouir de la fin des vieilles oppositions  ou s’en inquiéter ? Nos invités en discutent ce soir.

Nous parlons ensuite d’un autre dossier politique, celui des États-Unis, où il ne se passe pas un jour sans un nouveau scandale politique. Donald Trump, après quatre mois au pouvoir est déjà accusé d’obstruction à la justice, de divulgation d’informations hautement classifiées, de limogeage du directeur du FBI… Assistera-t-on à la destitution de Donald Trump ?

Cette semaine, le duel de Renaud Dély oppose deux hommes, les deux membres du parti Les Républicains Édouard Philippe et François Baroin. Les deux hommes s’entendaient plutôt bien, jusqu’à ce qu’Édouard Philippe accepte le poste de Premier ministre et que François Baroin décide de rester « loyal à sa famille politique ». 

Nadia Daam nous parle du hashtag #LaPalettedeCamba. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, est candidat à sa propre succession. Il est donc allé faire campagne auprès des électeurs à l’aide d’une mini-enceinte, d’un micro et d’une mini-estrade en palette de chantier. Ces images ont évidemment suscité une quantité de détournements sur les réseaux.

Claude Askolovitch nous raconte son histoire de la semaine, celle de Tati, et de ses 1754 salariés qui assistent à la bataille de repreneurs pour avoir le plus bas prix sur l’enseigne. 

Dans sa séquence « Dérive des continents », Benoît Forgeard se fait le témoin méditatif de la griserie nationale Macronienne et demande : se pourrait-il qu’il demeure encore des grincheux ?