Hanane Charrihi / Les hommes bientôt remplacés par les robots ?

Jeudi 13 juillet 2017
28 Minutes - Eté 2017 (4/40)
28 Minutes Ma mère, première victime de l’attentat de Nice / Les hommes seront-ils bientôt remplacés par les robots ? 28 Minutes

28 Minutes
Victime de l’attentat de Nice / Les hommes bientôt remplacés par les robots ?

Ma mère, première victime de l’attentat de Nice / Les hommes seront-ils bientôt remplacés par les robots ?

Ma mère, première victime de l’attentat de Nice

p1.jpg

Fatima Charrihi fut la première victime de l’attentat de Nice le 14 juillet 2016, sur la promenade des Anglais. Pour lui rendre hommage, dénoncer l’intolérance et appeler à la cohésion sociale, sa fille, Hanane Charrihi a écrit Ma mère patrie. À travers cet ouvrage, Hanane dresse avec fierté le portrait de sa mère, une femme d’exception, « exigeante et généreuse ». De sa plume, l’auteure combat les amalgames responsables des violences subies au quotidien par sa famille de confession musulmane, tout en affirmant son attachement à sa patrie : la France.

Ce soir, Hanane Charrihi, sera présente sur le plateau de 28’. 

Les hommes bientôt remplacés par les robots ?

p2.jpg

Selon une nouvelle étude dirigée par des experts de l'intelligence artificielle, il ne reste que 45 ans aux humains avant que les facultés des machines ne dépassent les leurs. Peu à peu, les technologies semblent prendre le pas sur l’humain au risque même de le supplanter. Déjà présent dans nos quotidiens, le secteur de l’intelligence artificielle est en pleine expansion grâce aux investissements de plusieurs acteurs : les Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon) et le BAT chinois (Baidu, Alibaba et Tencent).

Mais que se passerait-il si les robots prenaient d’autres décisions que celles des hommes ? Que se passerait-il s’il y avait un conflit d’intérêt entre l’humain et le robot ? Certains scientifiques, comme Joël de Rosnay, nous invitent à « ne pas avoir peur de l’intelligence artificielle » puisque celle-ci demeure contrôlée.

Pour en discuter, nous recevons Laurence Devillers, professeure et chercheuse en intelligence artificielle, Jean-Gabriel Ganascia, informaticien, philosophe et spécialiste en intelligence artificielle et Laurent Alexandre, chirurgien, entrepreneur et spécialiste du transhumanisme.